En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies ne stockent aucune donnée à caractère personnel. Ils permettent juste de gérer les systèmes de votes. Si vous voulez la recette, c’est par ici !
OhDé Fanzine
Equation du looping
  • Publié le : 21/05/2021
  • Auteur : Dimoule/LaBamb
Shred O mètre: 118pts
pic_article pic_article
“Pourquoi je suis encore tombé dans ce foutu looping ?!” C'est une question qui revient souvent. Foutu looping... Heureusement que nous sommes là pour te fournir une vraie réponse scientifique.
Nous avons donc fait appel à un des plus grands physiciens de ce monde pour nous aiguiller dans ce problème si basique que de tomber dans un looping.
Sa réponse est simple : “Vitesse ! Mmmphm… ”
Peu loquace, le monsieur se dirige vers son grand tableau à craie et écrit des choses. On ne comprend pas très bien et ça sent le renfermé en plus.
Voilà ce que l'on pouvait entendre :
" Je tombe = Gravité ...
Gravité = Isaac Newton = la pomme... ""
La poussière de craie commence à se répandre dans la pièce. Le tableau est de plus en plus blanc... Ou de moins en moins vert. Au milieu, cette formule me disait vaguement quelque chose. Ce n’était pas la premiere fois que je la rencontrais. Je l’observe sous tous les angles, essayant de me souvenir où j’ai vu ça. Le Cinquième Élément peut-être ? Nan Bruce Willis n'avait pas le temps de s'occuper de trucs pareils.
IL FAUT DÉRIVER !!!
Le physicien se met à hurler !
Il m’a fait peur le con ! Mon sang n'a fait qu'un 360. J’ai l’impression d’avoir été poursuivi par un Jamie Foy affamé qui m’aurait confondu avec un sandwich sans salade. Gros gros moment de stress. A peine le rush d’adrénaline passé, le physicien entame déjà son deuxième tableau.
Toute cette poussière blanche, le marmonnement permanent du bonhomme et son écriture précipitée : ça m’en fait tourner la tête. Je m'agrippe à la table. Je cherche à ne pas vaciller. Dans un instinct de survie, je bois l’eau dans le verre juste à coté de moi. Houla, connerie, j’ai bu dans le verre du physicien chelou.
Il continue à écrire. Mes pupilles semblent se dilater, et j'ai la désagréable sensation que Tony Hawk me regarde fixement depuis un endroit inconnu. Mes acouphènes s'intensifient, puis disparaissent d'un coup pour laisser place à un son digne d'un salon home cinéma 5.1 des années 2000. Le tableau me parle élégamment. Qu’est-ce qu’il y avait dans ce verre ?
Depuis cette gorgée, le physicien me parle avec un flow proche de Grand Corps Malade. C'est beau. C'est suave. Tout est facile ! C'est logique en fait. Tout est une histoire d'énergie cinétique ! Et de l'énergie, il en faut un max. Un peu comme dans le frigo à RaideBoule de Bulard.
Je vous explique tout !
AVERTISSEMENT
Les lettres dans les formules, ça peut faire peur. Par conséquent, je vais dessiner.

1 - Déjà, il faut que le planchiste ait de la vitesse au moment d'effectuer le looping. On l'appelle "V0", c'est sa vitesse initiale. Ça pourrait être 10km/h, 20km/h ou 80km/h hors agglomération.
2 - Le RRRRayon du looping, et bah on l'appelle "R". Easy ça !
3 - Pour finir, on a besoin de la gravité pour appliquer tout ça. Newton et sa pomme dans la goule, ça doit te dire quelque chose. Cette fameuse gravité, on l'appele "g" et ça vaut 9,81 sur terre (sur la lune ça vaut 1,62 et on a l'impression de floooowter !).

L'exemple à Tony :
Mon looping, c'est le plus beau ! Il fait 4m de haut l'bazar. Pour les matheux, ça veut dire qu'il a un rayon de 2 mètres.

CAS NUMERO 1 - Demi-tour
Si ta vitesse de départ (V0 pour ceux qui ont retenu) est trop faible, tu fais demi-tour. Grâce à la formule ci-dessous, on aurait la vitesse parfaite pour toucher un coping et faire un Kickturn ! Ou bien un rock to fakie. Ou un hang up...
La formule :
R le rayon de la courbe
G la gravité (9.81m/s^2 à Bolbec)
L'exemple à Tony :
Avec mon beau looping de 2m de rayon, on fera demi-tour si la vitesse du début est en dessous de 22km/h. C'est nul ! Faut aller plus vite bro !

CAS NUMERO 2 - La boite ! Ça veut dire que si ta vitesse de départ est entre les deux valeurs, tu te mets pas bien du tout. Tu dégringoles depuis le plafond et ça, même un chat serait en galère pour se rattraper.
La formule :
R le rayon de la courbe
G la gravité (9.81m/s^2 à Malaunay)
L'exemple à Tony :
Avec mon plus beau des loopings de 2m de rayon, on se boite si la vitesse du début est comprise entre 23km/h et 35km/h.

CAS NUMERO 3 - C'est rentré ! On y est. Le looping est passé sans aucun souci. Tony Hawk n’est pas du tout un génie, en fait il sait juste se servir d’une CASIO Collège Plus !
La formule :
R le rayon de la courbe
G la gravité (9.81m/s^2 à Eu)
L'exemple à Tony :
Dans ce magnifique looping d'un rayon de 2m qui est le mien, on fait le tour complet si la vitesse de départ dépasse les 35km/h.

Quand soudain tout s’arrête, le physicien est parti depuis longtemps. Le tableau redevient cette énorme bouillie de lettres greques, ça me fait penser à la soupe avec les lettres dedans. J’ai un rien mal au crâne dé… C’est certainement le looping d’hier. Je leur avais dit aux copains, il faut absolument que ma vitesse initiale soit suffisante. Et puis g, ça n'a jamais fait 10. Les copains ne m’ont pas cru. Si seulement j'avais gardé ma CASIO du collège...
Shred O mètre: 118pts
Cet article t'a plu?
Fais augmenter le compteur!
Untitled Document
J'suis pas venu pour me toucher le truck
- Joe La Boite -
Untitled Document
TOP SHRED !
Numéro 4 / Tous

Oublie pas de
LIRE LE NUMÉRO 3 !
<